Tout sur la TVA... - Janvier 2010

Tout sur la TVA... - Janvier 2010

Ce fut le feuilleton de l'année pour la restauration. Les medias, les professionnels, le gouvernement se sont tous emparés du sujet : la baisse de la TVA.

Six mois après son entrée en application, Gira Conseil revient de manière objective, claire et déterminée sur ce que la baisse de la TVA a effectivement changé.

240,00 €  TTC

( 200 € HT)

201001TVA

Ajouter au panier

En savoir plus

Apres plusieurs années de lutte, les restaurateurs ont enfin obtenu un taux de TVA réduit applicable au 01 juillet 2009. Il s’agit pour la plupart des restaurateurs d’un événement perçu comme une victoire mais surtout comme une bouffée d’oxygène pour une profession en souffrance. Cette application d’un taux unique à 5.5% a été conclue moyennant un accord avec le gouvernement, la mesure phare de cet accord est l’engagement prit par les restaurateurs de baisser les prix de vente et de redonner ainsi un part de leur gain au consommateur. Le volet social et le volet investissement ne devait peser que pour 50% de l’enveloppe totale. Cependant, cet accord ne contient aucune mesure obligatoire pour les restaurateurs et sur le volet prix, la baisse est donc laisser libre à chaque restaurateur. Des le lendemain de cette annonce, la presse (soucieuse dans un contexte économique difficile) de voir ce que les restaurateurs allaient faire, annonce que ceux-ci sont attendus au tournant. L’engagement indique en effet que la recommandation est la baisse des tarifs TTC de 11.8% sur au moins sept produits à la carte.

Dés lors nous pouvons dire que tout à été écrit, dit, voir crié sur cette baisse des prix. Les médias et les professionnels se sont affrontés par tribunes interposées pour démontrer les efforts ou les écarts faits par la profession. Seul problème, aucune étude approfondie n’a été menée jusqu’alors pour mesurer réellement ce qu’on réellement fait les restaurateurs. Les chiffres qui circulent vont de 25% à 90% selon les sources mais nul n’est capable d’étayer ceux-ci. C’est pourquoi, Gira Conseil, en s’appuyant sur son observatoire de la restauration mis en place pour le compte de l’UMIH a voulu revenir plus de six mois après la date d’application de cette mesure sur ce qui s’est réellement passé et quels en sont les impacts.